Blog

Piercing : les choses à savoir avant de passer à l’acte

Prendre la décision de se faire percer pour la première fois, dans l’optique d’avoir un superbe bijou coincé dans la peau, n’est pas chose facile. Pourquoi est-ce important de se poser les bonnes questions ? Pourquoi, surtout, se les pose-t-on ?

Ces questions qui nous envahissent sur le piercing

Tous les questionnements que l’on se pose avant d’acquérir un piercing, sont tout à fait légitimes. Pourtant, une fois le temps la réflexion passé, on se trouve bien souvent ridicule. Mais finalement, tout cela n’est ridicule en rien, puisque ces questionnements nous aides à prendre une décision radicale : modifier son corps en y intégrant un bijou. Bon le plus simple étant quand même de commencer par le piercing aux oreilles, le plus commun et moins douloureux… mais si on en envisageait un autre ?

Alors quelles sont les questions indispensables à se poser avant de passer à l’acte ?

  • La plus grande question de toute personne qui se fait percer pour la première fois : 
Est-ce que ça fait mal ?

Dire non serait mentir, mais la question est relativement subjective. Tout dépend des personnes et de leur réceptivité à la douleur. Tout dépend également des zones choisies. Les tétons sont par exemple une zone très sensible, alors que l’oreille est moins douloureuse. Mais quoi qu’il arrive, lorsque l’aiguille transpercera la chair, il y aura forcément une sensation désagréable.

  • Une question légitime : une fois posé, le piercing me portera-t-il préjudice ?

Effectivement, selon le bijou choisi et son emplacement – visible ou non – cela jouera grandement pour l’avenir. Une personne souhaitant travailler dans une entreprise devra faire attention à ce que son bijou ne gène pas, et qu’il ne permette pas de jugement négatif de la part de l’employeur. Il est important de se demander si le faire est une bonne idée ou non.

  • Une petite frayeur bien souvent : combien de temps dure la cicatrisation ?

Selon le bijou et votre capacité de régénération, le temps que prendra la cicatrisation sera plus ou moins long : 6 mois, 9 mois, 1 an… Tout dépendra également de l’emplacement du piercing. Avant de prendre la décision de se faire percer, il faut prendre ces données en considération et se demander si la patience et la rigueur seront bien présentes.

  • Une frayeur un peu plus importante : quels sont les risques ?

Une modification corporelle entraîne parfois des complications et des risques. Dans le meilleur des cas, ce sera une simple irritation cutanée ou un rejet du bijou, mais il y a derrière des risques plus graves :

  1. Cicatrice peu esthétique

  2. Infection bactérienne

  3. Excroissance de la peau

  4. Déformation de la zone

  5. Infection microbienne

  6. Fracture dentaire (pour les piercings oraux)

Il existe toute une gamme de risques à prévoir lors de la pose d’un piercing)

  • Pour se rassurer, il y des moyens simples pour contourner ces risques

Tout d’abord, il faudra prendre en compte les conditions d’hygiène de l’établissement chez lequel vous avez choisis de vous faire percer. Conditions générales mais aussi le matériel utilisé par le perceur. Est-il clean ? A usage unique ? Les produits sont-ils conformes aux règles élémentaire d’hygiène ? Etc… C’est le point essentiel avant de passer aux autres moyens d’éviter les risques.

Le perceur doit, de plus, fournir le bijou dans un emballage neuf et hermétique. Une fois posé, il est plus que conseiller de se laver les mains avant chaque manipulation du bijou. Et pour nettoyer le piercing, utilisez un antiseptique doux, non irritant. Et enfin, le tout suivit d’une désinfection de la zone, à compter de deux fois par jour, pendant trois semaines. Espacez ensuite les désinfections pour aider à la cicatrisation.

Lors de cette dernière, il est plus sage d’éviter les expositions prolongées au soleil et d’avoir une hygiène de vie plus saine.

Laisser un commentaire